Dimanche prochain apportez votre bocal de reconnaissance

Dimanche prochain apportez votre bocal de reconnaissance

En route vers le réveil, ça commence avec un bocal !

Dimanche dernier nous étions à 70 jours avant la pentecôte 2018…le 20 mai cette année.

Je l’ai pris comme un compte à rebours pour se préparer à recevoir un plus de Dieu ? Et c’est ce que voulez, n’est-ce pas ?

Pourquoi plus cette année que les autres années ? J’ai déjà essayé, attendu, espéré me direz-vous. Alors Pentecôte 2018 qu’est-ce que ça va changer ?

Je suis comme vous, je pourrais me sentir las devant la somme des promesses non réalisées et laisser là ma pioche et disant « à quoi bon ». Sauf que le Seigneur m’a dit : « ne fais pas cela »

 

J’explique pourquoi.

 

Le Seigneur nous a demandé d’être attentifs aux signes des temps. Quand Elie a vu un nuage arriver il s’est mis à courir avant la forte pluie.  Nous avons plus qu’un nuage, me semble-t-il, qui s’amoncelle sur ce mois de mai. Les 70 jours qui nous séparent de cette pentecôte ne seraient-ils pas une occasion pour re-commencer (ou commencer pour certains) à piocher, afin de recevoir une vague de l’Esprit de Dieu.

5 gros nuages pile-poil sur le mois de mai :

  1. Dans ce mois de mai à venir, ça sera le 70ème anniversaire de la naissance d’Israël. Un signe fort du déroulement de l’histoire de Dieu, de l’accomplissement des prophéties qui nous rapproche du retour du Seigneur. C’est une formidable occasion de célébrer la fidélité de Dieu et sa puissance envers le peuple juif. Et par là même c’est sa fidélité et sa puissance envers l’Eglise et envers ta vie que nous célébrons. Une occasion pour l’Eglise, pour Epée, pour toi qui a été greffé sur l’olivier franc d’exprimer beaucoup-beaucoup-beaucoup de reconnaissance !
  2. Le déménagement de l’ambassade américaine sur Jérusalem coïncidera avec cet évènement. Une pierre d’achoppement pour les nations qui posent la question de leur positionnement face à Israël. Et par là même celui de l’Eglise et donc le tien. « Et toi qui dis-tu que je suis ? » « Tu es le Messie, le Christ, le Roi d’Israël, Roi des juifs ».

Joël 4 : 16-17 Le SEIGNEUR rugit de Sion,
de Jérusalem, il donne de la voix :
alors, les cieux et la terre sont ébranlés,
mais le SEIGNEUR est un abri pour son peuple,
un refuge pour les Israélites.

Alors vous connaîtrez que je suis le SEIGNEUR, votre Dieu,
qui demeure à Sion, ma montagne sainte.
Jérusalem deviendra un lieu saint
et désormais les étrangers n’y passeront plus.

  1. Ce même mois de mai nous aurons la visite de Nigel et Debbie DESMOND pour 4/5 jours ! Le thème : LE REVEIL EN EUROPE : COMMENT SE POSITIONNER SUR LES STARTING-BLOCKS ?

Nous sommes dans les derniers jours, pas besoin d’être prophète pour s’en rendre compte. Tout ce qui se passe en Israël est comme une horloge qui nous donne l’heure. Le « Je viens bientôt » clignote en rouge et la sonnerie retentit. Si le retour du Roi est annoncé, les temps de jugement pour les nations sont donc à la porte. C’est ce que nous dit aussi le texte du prophète Joël au chapitre 4. Mais juste avant cela, comme si tout se jouait dans un mouchoir de poche, ce même prophète annonce une effusion de l’Esprit de Dieu sur toute chair. Une dernière grande moisson ! La promesse « Tout Israël sera sauvé » s’accomplira. Un réveil national important qui est très proche maintenant.

Actes 2 : 16-21 « Mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. »

Une pleine réalisation de la promesse viendra à la fin des temps pour Israël « qui ne sera plus jamais dans la confusion » (Joël 2/27). Une promesse qui va toucher de plein fouet aussi l’Eglise des nations.

  1. Autre nuage à ne pas manquer « Pâques » dans tout ce contexte, Pâques peut être vécu comme un temps de préparatifs vers la puissance de Dieu.
  2. Pentecôte le 20 mai, une porte ouverte vers la moisson !

 

Alors pourquoi un bocal de reconnaissance me direz-vous ?

 

Parce que si nous voulons recevoir des temps de rafraîchissement de la part du Seigneur, si nous voulons tenir avec foi devant une porte qui parle de destinée, de signes, de prodiges, de succès dans bien des domaines et de moisson, si nous voulons que Dieu restitue tout ce que les sauterelles nous ont volé, la clé pour recevoir ce n’est pas l’apitoiement évidemment mais la reconnaissance. Dans tout ce qui n’a pas marché comme on aurait voulu, nous pouvons nous dire « Qu’est-ce que j’ai fait que je n’aurais pas dû faire ?» ou « Qu’est-ce que je n’ai pas fait que j’aurais dû faire ? »

La liste de ce qui est mort, de ce qui n’a pas marché, de ce qui a déçu, produit la mort. Alors que la reconnaissance produit la résurrection. Pourquoi ?

«  Si nos regards se tournent vers la croix et l’œuvre de l’agneau, et que nous libérons des sacrifices d’action de grâce, un alignement se fait. Alors une déclaration de Restitution (Joël 2 :25) vient sur nos vies, car elle vient du rachat accompli à la croix, car tout vient de là !  » Fabienne Pons, Melkimag N° 9

Voilà pourquoi je vous propose un jeûne de négativité, en apportant à la maison du Seigneur votre reconnaissance. Le diable ne va pas aimer. Et ainsi vous allez reprendre vos manches de pioche avec beaucoup plus d’entrain, vous allez voir !

Ps : vous n’êtes pas seuls dans la galerie, y ‘a du monde…ça pousse derrière car beaucoup ont soif. Alors, si vous êtes en première ligne, pensez que c’est un énorme privilège….vous serez le premier arrosé !

Didier dimanche 11 mars. A J-70

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.